Comment déboucher une bouteille de vin ancienne, quel tire-bouchon ?

Comment déboucher une bouteille d’un millésime ancien ?

Ouvrir un vieux millésime est un moment exceptionnel. C'est pourquoi il est indispensable de prendre toutes les précautions pour que ce moment soit réussi. Il faut que la bouteille ait été préparée au préalable pour l'occasion, mais ouvrir un vin ancien nécessite également d'avoir le bon tire-bouchon.

Vous souhaitez déguster votre vin rapidement ?

Nous vous conseillons de le laisser reposer debout quelques jours dans un lieu frais pour permettre aux matières en suspension de se déposer au fond de la bouteille. N'oubliez pas de tenir compte de ce délai lorsque vous passez votre commande.

 

Que faire avant d'ouvrir une bouteille de vin ancienne ?

Avant toute chose nous vous conseillons de conserver votre bouteille en position verticale quelques jours avant son ouverture pour permettre aux éléments en suspension de se déposer au fond de la bouteille.

Votre bouteille est prête ? Voici quelques règles à suivre pour « libérer » ce millésime qui patiente dans sa bouteille depuis peut être 20 ans, 30 ans, 40 voir 50 ans !

Sortez-la maintenant de son lieu de stockage. Selon les cas, il faut l'ouvrir quatre heures au moins avant de la déguster.

Ôtez la capsule, comme pour une bouteille classique, et nettoyez le goulot avec un linge sec.

Au fil des ans, le bouchon s'est probablement dégradé et plus particulièrement la partie basse en contact avec le vin. Les Grands Crus Classés prêtent une attention toute particulière à la qualité de leur bouchon mais la fragilité ne peut être évitée avec le temps.

Il va donc falloir procéder lentement et délicatement.

 

Quel tire-bouchon utiliser pour ouvrir une vieille bouteille ?

Après de nombreuses années au contact du vin, le bouchon est tout naturellement fragilisé et le liège peut avoir tendance à se déliter plus facilement si la manipulation est trop brutale. Cette fragilité est tout à fait normal et augmente avec le temps. Pour pouvoir l'extraire du col de la bouteille, il va donc falloir procéder avec la plus grande minutie.

Il existe un très grand type de tire-bouchon qui font valoir la praticité, l'originalité, la rapidité, mais qui ne sont surtout pas adaptés aux vins anciens. 

Les principaux type de tire-bouchon que l'on retiendra :

  • Tire bouchon mèche pleineTire-bouchon simple "mèche pleine" : il se comporte comme une vis classique de bricolage avec une tige centrale. Il présente l'inconvénient de ne pas avoir beaucoup de prise dans le liège et accroît donc le risque que le tire-bouchon s'arrache en créant ainsi un trou dans le bouchon. Il deviendra donc très compliqué de trouver un autre endroit dans lequel se piquer et le risque de voir le bouchon partir en plusieurs morceaux devient très grand.
  • ScrewpullTire-bouchon à levier (type "Screwpull" ou "Charles de Gaulle") : Ils présentent une vis qui offre une très bonne emprise dans le liège ce qui est un bon point. L'inconvénient de ces tire-bouchon est qu'ils permettent d'exercer uniquement des forces verticales. A l'insertion on risque de faire tomber le bouchon en appuyant trop fort et à l'extraction il n'y a pas la possibilité de rectifier l'orientation, ce qui accroît le risque d'arrachement.
  • LimonadierLe limonadier : Très répandu, il présente l'avantage d'être dans presque toutes les cuisines. Son principal point faible réside dans sa mèche généralement trop courte et serrée. Elle risque de ne pas traverser intégralement le bouchon et donc d'extraire la partie supérieure en laissant derrière elle l'autre partie dans le goulot. Il faut être vigilant et ne pas hésiter à revisser un peu plus durant l'extraction. Attention au principe de levier du limonadier qui a tendance à "couder" le bouchon, ce qui favorise le déchirement de ce dernier. A manipuler donc avec beaucoup de précautions.
  • Couteau sommelierCouteau de sommelier : Il présente toute les bonnes caractéristiques avec une mèche longue et hélicoïdale. Assez similaire au limonadier, attention à ne pas couder le bouchon au risque de le casser en 2 parties. Préférez les modèles à deux crans d'appuis qui permettent de limiter l'effet de levier.
  • BilameLe bilame : Particulièrement recommandé pour les bouchons en mauvais état, ce type d'extraction requiert un certain doigté au risque de pousser le bouchon et complexifier la situation.
  • Queue de cochonTire-bouchon "Mèche en queue de cochon" : Probablement la meilleure option pour limiter les risques. Très simple et avec une excellente prise dans le liège, il permet de maîtriser l'extraction tout au long. Il faut être très vigilant lors du vissage pour ne pas appliquer de force vers le fond avec le risque de faire tomber le bouchon. Pour cela, appliquer la pointe sur le bouchon en maintenant le tire-bouchon à l'horizontale puis, dans un mouvement de vissage, insérer la pointe de la vis en exerçant une pression en direction du goulot tout en ramenant le tire-bouchon à la verticale. Le dessin ci-dessous schématise les étapes. Comment retirer un bouchon

Si, au cours de cette opération, des lambeaux de bouchon restent collés au goulot ou tombent dans la bouteille, nous vous conseillons de les récupérer patiemment avec un ustensile long et fin (manche de cuillère à confiture par exemple).

 

Et après ?

La bouteille débouchée, il est temps de sentir son contenu.

Son parfum vous plaît ? Alors il n'est pas nécessaire d'aérer le vin plus d'une heure avant de le déguster. On peut toujours fermer  la bouteille, provisoirement, avec un bouchon sec.

Si, tout au au contraire, son parfum vous semble désagréable, pas d'inquiétude. Après toutes ces années de confinement, le vin a besoin d'être aéré quatre heures environ.